Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

40 ANS DE BUTEURS A MARSEILLE OU LES SOUVENIRS D'UN PASSIONNE DE L'OM (PARTIE I)

 

                                            235038852_8c1c7abffa.jpg

 

 

S'il est un poste dans une équipe de football qui fait particulièrement rêvé, c'est bien celui d'avant-centre, certainement l'un des plus beaux. Des plus prestigieux aussi. Dans l'équipe d'une époque, on se rappelle rarement du nom de l'arrière gauche ou du demi défensif sauf bien sûr quelques rares exceptions. Celui de l'avant-centre, on s'en souvient quasiment toujours. Surtout s'il a été efficace et spectaculaire en dynamitant les défenses adverses. Privilège sans doute du buteur dont la vocation est certainement la plus belle qui soit au sein d'une équipe de foot, à savoir marquer des buts.

L'OM a toujours possédé dans ses rangs un numéro 9 de classe. C'est une constante qui mérite d'être soulignée. Les années se succèdent, les hommes et les dirigeants passent, mais à l'OM, on sait recruter les buteurs et on se trompe très rarement. Et pas toujours en alignant les millions d'euros. Non. En voici la preuve.

 

L'OM est une équipe mythique. En étant la seule équipe française à avoir remporter la plus prestigieuse des coupes du vieux continent, l'OM a acquis une côte d'amour énorme chez tous les supporters du foot français. En brandissant la coupe aux grandes oreilles, l'OM a remplacé les légendaires Verts de St Etienne dans le coeur des français.

 

Et, l'équipe victorieuse du grand Milan AC à Munich il y a 20 ans, possédait un numéro 9 de légende, qui avait été sacré champion du monde avec la Mannshaft quelques années auparavant au Mexique. Son nom: Rudi Völler. Le renard des surfaces allemand, allait lui aussi marquer de son empreinte son passage dans l'équipe olympienne en s'affirmant par sa ruse, son physique et son sens du but dans les surfaces de réparation de France et d'Europe. Maillon de luxe d'une chaine légendaire de numéros 9, Rudi Völler ne fut que le prolongement des Jean-Pierre Papin, Josip Skoblar et Hector Yazalde et le précurseur de Sonny Anderson, Mamadou Niang et André-Pierre Gignac. Tous différents, certes, mais tous avec les mêmes qualités, celles du talent, de la soif du but et surtout, un coeur gros comme ça !

 

(à suivre)

 

 3407608480_84ee093114.jpg

 

Tag(s) : #Sport

Partager cet article

Repost 0