Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Commission Européenne vient d’annoncer dans son paquet de mesures pour l’emploi la création d’un SMIC européen harmonisé par branche d’activité. Le MEDEF s’est empressé de reprendre cette proposition à son compte considérant cette mesure comme une excellente solution pour éviter un nivellement par le bas des salaires en Europe. Mais était-ce vraiment LA bonne idée pour résoudre le problème du chômage en Europe et en France ? Et au niveau du pouvoir d'achat, les travailleurs des pays européens les plus riches n'ont-ils pas au contraire tout à craindre si une telle proposition était votée par le Parlement européen ?

L'Europe compte plus de 23 millions de chômeurs . La France avec ses 3 millions de chômeurs officiels voit ses emplois industriels fondre comme neige au soleil et des délocalisations toujours plus nombreuses dans les pays émergents ou dans les pays européens à main d'oeuvre à bas coût. La mondialisation et sa concurrence déloyale sévit partout en faisant des ravages dans les rangs des honnêtes travailleurs du vieux continent. A l'intérieur même de l'Europe, il existe une grande disparité des salaires minimum pour toutes les professions dans des pays qui sont rentrés récemment dans l'UE comme la Bulgarie ou la Roumanie. Les multinationales s'en donnent à coeur joie pour utiliser de la main d'oeuvre qualifiée à moindre coût privant ainsi de précieux emplois les travailleurs des anciens adhérents de l'UE comme la France ou l'Allemagne.

Il ne fait guère de doute hélas que fixer des SMIC minimum par branche à l'échelon de l'UE ne fera que diminuer fortement les salaires des travailleurs français ou allemands car on voit mal la Commission Européenne harmoniser les SMIC vers le haut. Une sorte de côte mal taillée serait alors fixée bénéficiant peut être aux travailleurs polonais, roumains ou bulgares mais pénalisant forcément leurs homologues français, italiens, espagnols ou allemands.

On ne peut que prier pour que nos représentants au Parlement Européen fassent le maximum pour combattre une telle proposition de loi qui, si elle est votée, conduirait par le mécanisme de la transcription automatique d'une loi européenne en loi française à l'appauvrissement dramatique de centaines de milliers de salariés dans notre pays.Le type même de fausse bonne mesure qui, hélas, est aujourd'hui présentée comme une bonne solution contre le nivellement par le bas des salaires en Europe. C'est tout le contraire, en fait, et que l'on ne nous présente surtout pas cette mesure comme une solution d'urgence pour lutter contre les effets de la crise financière et la mondialisation. D'autres politiques sont bien sûr possibles et souhaitables, à commencer au contraire par le relèvement du SMIC partout en Europe. Et tant qu'à harmoniser le SMIC, faites-le, Messieurs les représentants de la commission, par le haut et non par les bas !

 

3486698220_85c4e6d4a7.jpg

 

5901466806_b64e235004.jpg

Tag(s) : #Rh & entreprise

Partager cet article

Repost 0