Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'énergie biomasse est la plus vieille énergie du monde. L'homme des cavernes, déjà, après avoir inventé le feu, faisait cuire ses aliments en brûlant du bois qu'il trouvait ça et là dans les forêts avoisinantes.


Une énergie renouvelable
La biomasse est définie comme l'ensemble des éléments organiques d'origine végétale ou animale capable après combustion de produire de l'énergie. Comme le cycle naturel et en particulier la photosynthèse, requiert pour la croissance des végétaux, du gaz carbonique, de l'eau et des rayons UV, le bilan carbone de la biomasse est équilibré, faisant ainsi de ces substances naturelles, une énergie ne produisant globalement pas de gaz carbonique en excès après combustion. La biomasse est donc une énergie renouvelable et durable pourvu que la croissance de la biomasse soit bien maîtrisée par l'homme.


Une énergie peu polluante
Parmi les sources d'énergie biomasse, les plus connues sont le bois et les végétaux provenant des forêts de la planète et des cultures contrôlées par l'homme. Depuis quelques décennies, les biocarburants issus de l'agriculture biologique de végétaux comme le colza ou de la canne à sucre notamment ont fait une apparition remarquée sur la marché des carburants mais ont des perspectives de développement limitées du fait de la faible disponibilité des terres cultivables. Nécessitant tout de même des transformations chimiques, les biocarburants sont moins performants du point de vue écologique.
Même si la biomasse est "clean" du point de vue production de gaz carbonique en excès, leur combustion génère de fines particules carbonées et des fumées représentant une pollution de l'air qui, à long terme, peut même représenter des risques sanitaires importants pour des populations particulièrement fragiles, au même titre que les émissions de combustion du carburant diesel.


Une énergie au potentiel énorme
Du fait des quantités considérables de végétaux présents sur la planète, l'énergie biomasse, pourvu que les cultures et la gestion des forêts soient parfaitement maitrisées par l'homme, représente un potentiel considérable et une énergie d'avenir.
Parmi les nouvelles technologies, on peut citer la production de méthane par fermentation anaérobie des végétaux. La biométhanisation est en effet un processus de décomposition de la matière végétale en l'absence d'air bien connu des spécialistes. La multiplication des digesteurs - réacteurs conçus pour la biométhanisation- dans les fermes ou chez les particuliers est un signe qui ne trompe pas: la biométhanisation est une technologie d'avenir en plein développement.

Partager cet article

Repost 0